vecteezy_to-telescope-signage_1271318.jp

ZOOM SUR L'ACCOMPAGNEMENT ENTREPRENEURIAL

Qu'est-ce que l'idéation ?

 

On peut souhaiter entreprendre sans nécessairement avoir une idée, ce qui nous pousse c'est l'envie d'agir. Le travail d'idéation entrepreneuriale sert à canaliser cette envie d'agir en observant l'environnement et la situation de l'entrepreneur qui le pousse à agir et à focaliser cette énergie autour du noyau qu'est l'idée. En formalisant cette idée, on permet d'y concentrer son énergie et d'avoir un rapport rationnel et conscient avec cette envie d'agir.

C'est pourquoi devenir entrepreneur passe toujours par une idée, une intuition ou un point d'ancrage comme la reprise d'une activité. Au départ, on peut donc avoir l'envie d'agir mais pas nécessairement l'idée qui y correspond, permettant de nous l'imager et de la focaliser. Le design thinking nous aide beaucoup dans cette étape de formalisation. C'est aussi une phase de compréhension de ce métier qu'est l'entrepreneuriat et des premières connaissances associées. De l'idée, ce travail nous permet de proposer un premier concept.

 

Le parcours d'idéation est basée sur l'établissement du concept et la validation du chemin entrepreneurial à porter en adéquation avec l'environnement de l'entrepreneur (évaluation des moyens, des risques et de la difficulté du parcours).

C'est l'élaboration d'un concept entrepreneurial !

Les grandes étapes de l'accompagnement à l'idéation :

 - Exploration de l'environnement et du questionnement de l'entrepreneur

 - Formalisation, cartographie de l'espace d'intérêts et de motivations qui le pousse à agir

 - Elargissement des perspectives par questionnement pour faire le tri, écarter les routes "normatives" des chemins d'intérêts propre

 - Formalisation d'un concept

Qu'est-ce que la création ?

 

Tout le travail de la phase de création est de viabiliser le concept, en le façonnant en tenant compte du réel et du désir de l'entrepreneur. Partant du travail d'idéation, la phase de création va consister à formuler des hypothèses fondamentales, dites de proposition de valeur et leurs indicateurs associés que nous allons chercher à confronter à nos cibles par itération d'expérimentations (prototypage entrepreneurial). C'est l'essence de la méthodologie Lean : ne pas gaspiller de temps à développer quelque chose sur la base de l'a priori que ce que nous développons trouvera des clients, mais bien identifier par prototypage le(s) besoin(s) de quelles cibles nous saurons répondre par nos activités.

 

Le parcours de création est basée sur la mise en place de ces hypothèses fondamentales et la construction de ces itérations de réflexions et d'actions (prototypage entrepreneurial). La viabilité se mesurant par intégration, adhésion des parties prenantes au projet. Ce travail n'est ni parallèle, ni en amont de la création de l'entreprise, il est la création de l'entreprise. Un prototype ne vise pas à faire une expérience pour des résultats théoriques, mais de co-construire avec les parties prenantes un modèle économique autour du concept.

 

C'est viabiliser le concept entrepreneurial !

Les grandes étapes de l'accompagnement à la création :

 - Exploration, projection de la vision du concept de façon désordonnée délibérée (Brainstorming)

 - Explication de l'Effectuation : une logique entrepreneurial

 - Parcours des moyens de l'entrepreneur, comprendre les leviers d'agir en perte acceptable, son rapport à l'incertitude

 - Confrontation du concept par questionnement et élargissement des perspectives

 - Explication du Lean Start Up

 - Boucle itérative :

       - Mise en place des hypothèses fondamentales et leurs indicateurs

       - Prototypage entrepreneurial permettant de confronter le concept au réel

       - Décryptage des résultats des expérimentions

       - Sculpture du modèle économique

   - Viabilisation du concept : obtenir des engagements de parties prenantes

Qu'est-ce que le changement d'échelle ?

Il intervient lorsque la croissance d'une entreprise a atteint un premier palier. C'est alors les limites de son premier modèle économique viable et de son moteur de croissance. Pour permettre de continuer la croissance, l'équipe de direction devra s'affranchir de nombreuses chaines la reliant à ce premier modèle pour faire des choix permettant un relais de croissance. Ces choix peuvent être organisationnels, financiers, stratégiques, dans l'objectif d'une diversification ou d'un remaniement des activités.

 

L'accompagnement dans le changement d'échelle vise à insuffler ce(s) relais de croissance. Une première étape permettant de comprendre les choix de la société pour le modèle économique actuel est nécessaire pour apporter, co-construire avec la direction, les scénario de relais de croissance.

 

C'est pérenniser l'activité de l'entreprise dans la mise en place de leviers de croissance !

Les grandes étapes de l'accompagnement au changement d'échelle :

 - Compréhension de l'historique des choix stratégiques

 - Cartographie sociale de la société (sphère hiérarchique, cloisonnement des services, rapport front office et back office, historique clientèle)

 - Cartographie du modèle économique : proposition de valeur, segments, architecture des coûts, étude de la chaine de valeur (activités en propre vs externalisation), partenariats (fournisseurs clés), positionnement, flux de revenus canaux de communication, distribution et ventes, relation client associée à chaque étape du parcours client, impacts sociaux et environnementaux)

 - Etudes des moyens (analyse de la marge opérationnelle (EBE), des dettes, du financement et leur évolution, architecture SI, outil et diffusion de mise à niveau de l'information, budget et stratégie Marketing)

 - Etudes des scénario de diversification, remaniement du modèle économique, ressources allouables au projet

 - Mise en place des tests pilotes : on entre dans la boucle itérative de création sous un format intra-preneurial.

Quel format pour l'accompagnement ?

 

Les processus de réflexions et de maturation des choix dans l'entrepreneuriat prennent du temps. Il est parfois indispensable de se tromper et capitaliser sur l'acquis dans le parcours cadré que propose ce suivi régulier pour pivoter, ré-orienter un certain nombre de choix dans les différents domaines de la création : proposition de valeur, segmentation, chaine de valeur, intégration des parties prenantes (partenaires, clients, entourage)…

 

Le savoir entrepreneurial s'acquiert dans l'expérimentation, et la pratique spécifique au développement de son activité. Un exposé des connaissances et méthodologies entrepreneuriales hors contexte est utile mais insuffisant pour bien ancrer le mécanisme de construction des marchés, d'intégration des parties prenantes… Il est indispensable à un entrepreneur de voir les résultats d'une confrontation des produits ou services avec le réel, c’est-à-dire les clients cibles.

 

Le choix des séances part de mes observations dans la satisfaction et l'impact de l'accompagnement auprès des entrepreneurs. Le besoin et les moyens des entrepreneurs varient. Le format en séances de suivi est adaptable en durée et fréquence en fonction des phases du projet, de l'état d'esprit et des moyens des entrepreneurs. Il est préférable toutefois d'avoir une certaine régularité pour permettre une consistance dans l'échange et dans le développement du projet. En moyenne, les séances sont hebdomadaires ou bimensuelles, durent 1h et permettent d'avoir des jalons rythmés de synthèses, de questionnements, d'explorations de positions et subjectivités, de méthodes, d'organisation et de priorisation, de prise de recul… entrainant un apaisement des entrepreneurs face à leurs problématiques.

 

Au sein de ces séances, la posture adoptée peut varier entre un coach, un consultant et un mentor. Le coach va se focaliser sur le processus de réflexion aboutissant à la résolution, il est expert sur la méthode et non l'objet. Le mentor est expert de l'objet/sujet et a traversé des problématiques similaires qu'il partage avec le mentoré pour l'aider à avancer. Le consultant va adopter une posture opérationnelle ou de diagnostiques/conseil/recommandation pour réaliser une mission associée à une problématique. En fonction des projets et de leurs porteurs (personnalités et état d'esprit sur le moment), j'adopte au fil du suivi une posture qui peut prendre les trois formes de coach, de consultant ou de mentor sur des problématiques entrepreneuriales, toujours dans l'idée d'acquérir ce savoir pour l'entrepreneur : façonner son offre et comprendre les besoins qui mèneront à passer le pas de l'achat, amorcer la croissance, construire une activité viable et pérenne par boucles itératives de réflexions et expérimentations cadrées.

Qu'est-ce pour moi l'accompagnement entrepreneurial ?

Cela revient à :

  • Vous aider à confronter vos problématiques d’idéation, de création ou de croissance

  • Vous aider à définir leur priorité et établir une feuille de route fixant des objectifs courts termes vers une construction de la viabilité et pérennité de l’activité (c’est-à-dire façonner l’offre au regard de l’entrepreneur et du projet tout en cherchant son moteur de croissance et/ou son rythme de croisière)

  • Vous aider à établir et mettre en place des solutions en fonction de vos moyens

  • Nous responsabiliser ensemble sur les choix en fixant les hypothèses de départ de l’activité et en les confrontant au réel

 

J’interviens sur le cœur d’activité : façonner son offre, tester le comportement des cibles qui passeront le pas de l’achat, rechercher le cout d’acquisition client, définir des stratégies de communication, de ventes et de distribution, optimiser une chaine de valeur (notamment reconnaitre ce que nous pouvons externaliser de ce qui est important de conserver en interne), chercher un équilibre profitable (adapter les flux de revenus aux couts de production du bien ou du service), utiliser les leviers de l’organisation en déclenchant des recrutements, comprendre la nécessité ou non de se faire financer (recours à la dette ou apport en capital), reconnaitre les opportunités permettant de changer de cap…


Pour cela, je m’appuie sur mes expériences de vie : de changement d’échelle, de création d’entreprises et mes connaissances en entrepreneuriat (études, conseil et recherche)